Guide d’achat : quel four choisir pour économiser de l’énergie ?

Le four est un appareil électroménager gourmand en énergie, il peut vous coûter jusqu’à 30€/an si vous l’utilisez 4h par semaine et bien plus si vous êtes un « four addict ». Pour limiter la casse, il est préférable d’acheter un four économique dans un premier temps. Voici notre premier guide d’achat électroménager pour bien choisir son four !

Comment choisir son four ?

1. Comprendre l’étiquette énergétique du four

Comme tous les autres appareils électroménagers, le four dispose de son étiquette énergie bien à lui. Elle est différente de celle d’un lave-linge ou d’un frigo par exemple.

Le GIFAM (Groupement interprofessionnel des fabricants d’électroménager) est en charge de tester les fours selon plusieurs critères d’exigence afin de leur attribuer une notre allant de A+++ (très économique) à D (très gourmand en énergie). Cette étiquette énergie, est obligatoire depuis 2003 (revue pour les fours encastrables en 2015).

L’étiquette énergétique four donne les informations suivantes :

  • La marque (en haut à gauche) : Wirlpool, Electrolux, BOSCH, Siemens…
  • La référence du produit (en haut à droite) : une suite de lettres et de chiffres
  • La classe énergétique (au centre de l’étiquette) allant de A+++ à D.
  • Le volume utile de la cavité en litres (en bas à gauche). Si le four présente deux cavités, il aura deux étiquettes énergétiques.
  • La consommation d’énergie en kWh par cycle de fonctionnement (ou MJ/cycle pour les fours au gaz) en mode convection naturelle (cuisson classique).
  • La consommation d’énergie en kWh pour les autres modes de cuisson, notamment la chaleur tournante (convection forcée).
  • Le niveau sonore (facultatif)

À noter :
Le label énergie est obligatoire pour les fours traditionnels à pose libre ou pour les fours encastrables (électrique ou au gaz). Les micro-ondes, fours à vapeur et mini-fours ne sont pas concernés.

2. Les caractéristiques d’un four

Les différents types de four

  • Le four traditionnel : mode de cuisson classique.
  • Le four multifonctions : cuisson classique et chaleur tournante, ce qui permet de préparer un plus grand nombre de plats.
  • Le mini-four : un système de cuisson basique pour de petites quantités de nourriture.
  • Le four compact : plus grand qu’un mini-four et plus pratique qu’un four encastrable.
  • Le four combiné : la performance d’un four traditionnel et d’un four à micro-ondes, le tout-en-un du four !
  • Le four à vapeur : moins connu car souvent plus cher, il permet une cuisson sans ajout de matières grasses.

Conseil Plüm 🤓

Choisir son four dépend surtout des besoins de l’utilisateur. Les amateurs de cuisine vont se tourner vers des fours multifonctions encastrables à grand volume. Les personnes qui font de la cuisine occasionnellement peuvent choisir un four combiné compact, c’est bien suffisant.

Quand vous avez cerné vos envies et l’utilisation que vous aller faire de votre équipement, concentrez-vous sur sa consommation énergétique (étiquette énergie). Le four parfait est celui qui sera le plus économe tout en répondant à vos besoins !

3. Four encastrable ou à pose libre ?

Dans les 3 types de fours cités précédemment, on distingue deux méthodes de pose, à savoir : four encastrable ou four à pose libre. Un four encastrable est bien pratique pour se fondre dans votre cuisine toute équipée. Cette pose est prévue pour les grands formats de four. Un four à pose libre est un four plus compact ou un mini-four.

3. Quel type d’énergie pour mon four ?

  • Four au gaz naturel : votre four atteint la température souhaitée plus rapidement qu’un four électrique. De plus, la cuisson de la dinde de Noël ne risque pas d’être gâchée par une coupure de courant.
  • Four électrique : le choix des modes de cuisson est plus vaste pour ce type de four. Vous contrôlez plus facilement votre consommation d’électricité que celle du gaz.

Évidemment, ce choix ne va pas vraiment dépendre de votre bon vouloir (sauf si vous construisez votre maison). Il faut tenir compte du système de chauffage déjà en place.

Le meilleur four pour économiser de l’énergie

Quelle est la consommation d’un four ?

En moyenne, un four consomme entre 0,7 et 1 kWh par heure. Autrement dit, l’utilisation de votre four à raison de 4 h par semaine vous fera dépenser 30€ sur un an.

On peut aussi considérer que 3h de cuisson à 180°C équivalent à 0,45 centimes d’euros environ.

Quel est le critère le plus important quand on choisit un four économique ?

La consommation en kWh ! L’étiquette énergétique vous indique les fours qui sont les moins gourmands en énergie (de A+++ à A) en fonction de nombreux critères (épaisseur des vitres, temps de chauffe etc.).

Attention, même si vous achetez un four A+++, la consommation va également dépendre du mode de cuisson que vous utilisez. Vous pouvez très bien consommer plus en chaleur tournante avec un four A qu’en cuisson classique avec un four B.

Remarque :
Pour arriver dans la classe énergétique A, un four doit consommer moins de 0,800 kWh. Mais attention, les fabricants sont notés sur un mode de cuisson : classique ou chaleur tournante. Évidemment, ils choisiront le moins énergivore. Vous pouvez donc avoir un four classé A en chaleur tournante qui consomme comme un four C pour le mode de chauffe standard.

Ne pas confondre puissance et consommation

Un four à 3 000W peut-être plus économe qu’un four à 2 000W. C’est fou, pas vrai ?
La puissance, c’est la capacité du four à chauffer vos plats. Elle est intéressante pour connaître les recettes que vous allez pouvoir préparer. La consommation en kWh, c’est ce que votre four va consommer en électricité en une heure.

Un exemple concret :

Vous préparez des lasagnes surgelées. Dans votre four multifonctions, vous utilisez le mode chaleur tournante et votre plat est prêt en 20 minutes (+10 minutes pour le pré-chauffage). Votre four consomme 0,7 kWh donc vous dépensez 5,5 centimes pour cette cuisson. Un plus petit four avec une puissance moins importante, sans chaleur tournante et avec une consommation de 1 kWh va mettre 45 min à chauffer les lasagnes. Cela vous coutera donc 11 centimes. (Pour effectuer ce calcul nous avons pris le tarif de 0,15 € le kWh)

Quel four choisir quand on veut limiter la facture en électricité ?

La consommation :
Comme nous l’avons dit plus haut, il convient d’acheter de préférence un four classé A ou plus pour être certain de consommer le moins possible.

En résumé : un four classé A ou +

Le type de four :
Sachez que le micro-ondes consomme moins qu’un four. Vous pouvez donc prendre un four combiné deux en un pour les plats qui nécessitent un micro-ondes performant mais pas au point de faire chauffer le four.

En résumé : privilégiez les fours combinés

Le mode de cuisson :
La cuisson à chaleur tournante permet de faire chauffer plusieurs plats en même temps. Ainsi, vous gagnez du temps et vous allumez moins longtemps votre four.

En résumé : vive la chaleur tournante !

Le mode de nettoyage :
On entend souvent parler du four à pyrolyse. Ce système de nettoyage est très performant mais comporte plusieurs inconvénients. D’abord, il coûte plus cher. Ensuite, il consomme énormément car le four doit monter à 500°C pendant plusieurs heures. Plus économique, prenez un four à catalyse.

En résumé : achetez un four à catalyse plutôt qu’à pyrolyse.

Ce qu’il faut retenir

À la question : quel four choisir ? On peut dire que le modèle le plus économique est un four combiné à catalyse classé A+++, avec un mode chaleur tournante.

Vous pouvez maintenant choisir votre four en toute conscience !

Prochaine étape ?  Apprendre à bien l’utiliser grâce à notre article : 7 astuces pour diminuer la consommation d’énergie de votre four !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :