Étiquette énergétique : 3 conseils pour choisir son électroménager

Certains appareils électroménagers vous veulent du mal… Non, ils ne se réveillent pas en pleine nuit pour faire peur aux enfants, c’est pire que ça… Ils font exploser votre facture d’électricité ! 😳. Comment faire pour éviter cela ? C’est quoi l’étiquette énergétique ? Voici nos conseils pour bien choisir votre électroménager.

1. Comprendre le principe de l’étiquette énergétique

Qu’est-ce que l’étiquette énergie ?

L’étiquette énergie classe des appareils électroménagers (de A+++ à D ou de A à G) en fonction de leur l’efficacité énergétique. Ce classement est basé sur des tests réalisés en laboratoire.

Pour faire simple, cette étiquette vous indique si votre four va faire chauffer votre facture d’électricité (couleur orange ou rouge) ou s’il va vous permettre de faire des économies d’énergie (couleur verte ou jaune).  Nous parlons du four, mais cela fonctionne avec tous les appareils électroménagers comme le frigo, le congélateur ou la télévision.

Le saviez-vous ? 🤓

L’étiquette énergie est apparue en 1992 à l’issue des engagements de Kyoto pour l’environnement. Depuis sa création, elle a beaucoup évolué. Son objectif reste toujours d’aider les consommateurs à limiter la consommation d’électricité et les émissions de gaz à effets de serre.

Qu’est-ce que la classe énergétique ?

La classe énergétique (ou classe énergie) fait partie intégrante de l’étiquette énergie. Comme dans une salle de classe, les élèves qui respectent les consignes sont récompensés avec un A (20/20) et les élèves qui ont de moins bons résultats reçoivent un E, F ou G. Si votre four respecte les consignes en matière d’économies d’énergie, il aura une bonne note, c’est aussi simple que ça.

2. Bien choisir en fonction de l’appareil

Il faut savoir que vos appareils électroménagers ne sont pas classés selon les mêmes critères. On ne peut pas juger l’efficacité énergétique d’un four sur la mêmes grille de critères qu’une machine à laver, ils n’occupent pas la même fonction. En plus de la marque et du modèle, voici les critères qui doivent vous intéresser quand vous regardez l’étiquette énergétique de vos appareils électroménagers « à usage identique » :

Étiquette énergétique d’un four électrique

  • Consommation pour le mode de cuisson classique
  • Consommation pour le mode de cuisson chaleur tournante
  • Le volume utilisable

À noter que les fours micro-ondes ne sont pas concernés par l’étiquette énergétique.

Pour en savoir plus, lisez notre article complet pour bien choisir votre four.

Étiquette énergétique d’une machine à laver

  • La consommation d’énergie annuelle en kWh (sur la base de 220 cycles basiques)
  • La consommation d’eau annuelle en litres (toujours sur la base de 220 cycles standards)
  • La capacité du lave-linge (en kg)
  • L’efficacité de l’essorage
  • Le niveau de bruit en décibels (dB)

Un lave-linge A+++, c’est 30% d’économie d’électricité par rapport à une classe A !

Étiquette énergétique d’un frigo ou congélateur

  • La consommation d’énergie annuelle en kWh
  • La capacité en litres de tous les compartiments de stockage et du compartiment congélation
  • Niveau sonore en décibels (dB).

Il existe 7 classes énergétiques pour les appareils à froid classiques (jusqu’à D) et 10 classes pour les appareils à absorption (jusqu’à G).

À noter aussi que depuis 2014, les fabricants ne sont plus autorisés à vendre des réfrigérateurs inférieurs à la classe A+.

Étiquette énergétique de vos lampes

Pour les ampoules :

  • Efficacité énergétique : de A à G
  • Flux lumineux en lumens : couleur chaude ou froide
  • Puissance en watts
  • Longévité en heures

Pour les luminaires :

Concernant les luminaires, l’étiquette vous indique quel type d’ampoule est compatible. Et éventuellement, avec quel type il est vendu.

À lire aussi : 

Plüm fait la lumière sur votre éclairage : Éclairage écolo : notre guide pour une déco chaleureuse et fonctionnelle. (Un brillant article, il paraît). Ok, on arrête les jeux de mots si vous n’ampoule-vez plus.

Étiquette énergétique d’une télévision

  • La consommation d’énergie en kWh quand le poste est allumé
  • Présence ou non d’un interrupteur d’arrêt
  • Taille de l’écran en pouces.

Étiquette énergétique d’un lave-vaisselle

  • La consommation d’énergie annuelle en kWh
  • L’efficacité du séchage
  • Le nombre de couverts
  • Le niveau sonore

3. Penser rentabilité !

Ça vous dit de faire des économies grâce à votre électroménager ?

Utiliser des appareils électroménagers très efficaces, (de la meilleure classe, qui peut être A ou A+++ suivant les catégories) c’est 3 000€ d’économies sur toute la durée de vie des équipements. (Source : ADEME)

Pour en savoir plus, lisez le dossier complet de l’ADEME limiter la consommation des équipements électriques.

Un exemple :

Pour vous donner un ordre d’idée, un sèche-linge de classe B aura une consommation électrique d’environ 1 400€ sur 11 ans. Un sèche-linge de classe A+++ vous coûtera ~400€ sur la même durée d’utilisation.

Autre exemple, un réfrigérateur combiné de classe A+ coûtera deux fois plus cher à l’usage qu’un même type de réfrigérateur classé A+++ sur une durée de 11 ans (500€ vs 250€).

Vous l’aurez compris, lorsqu’on choisit un appareil électroménager, il ne faut pas regarder que le prix d’achat, mais le prix complet, consommation incluse. Le surcoût pour passer à une classe supérieure est presque toujours rentabilisé en matière d’économie d’énergie.

Un commentaire sur “Étiquette énergétique : 3 conseils pour choisir son électroménager

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :