Chauffe-eau : les 4 points à vérifier lors d’un emménagement

Après des mois de recherche vous avez enfin trouvé le logement de vos rêves ! Félicitations. Pour que votre doux rêve ne devienne pas un cauchemar, prenez cinq minutes pour vérifier votre chauffe-eau avant de signer le bail ! Voici les 6 incontournables pour éviter la douche froide (sans mauvais jeu de mot ;)).

1. Chauffe-eau individuel ou collectif ?

J’ai un chauffe-eau collectif

Tout d’abord, si vous emménagez dans un appartement ou dans une maison partagée, il est possible que vous ayez un chauffe-eau collectif. Dans ce cas, il suffit de demander le fonctionnement au bailleur au moment de votre première visite. Profitez-en pour demander une fourchette de prix ou directement la facture des anciens résidants.

L’avantage, c’est que vous n’aurez pas à vous soucier du chauffe-eau, il vous suffira de régler vos factures. L’inconvénient, c’est que vous ne pourrez pas opter facilement pour une autre option : si le cumulus est vieux et énergivore, c’est tant pis pour vous. Dans ce cas, demandez si un changement de ballon d’eau chaude est prévu dans les années à venir et, auquel cas, si tous les frais sont bien compris dans les charges.

J’ai un ballon d’eau chaude individuel

Concernant les chauffe-eau individuels, il faudra vous renseigner un peu plus car tous les frais seront à votre charge dans le cadre d’un changement. Le plus, c’est que vous avez toutes les cartes en main pour choisir un ballon d’eau chaude qui consomme le minimum d’énergie.

2. Ballon d’eau chaude : quelles sont les normes ?

Normes en vigueur

Si vous n’installez pas vous même votre chauffe-eau, vous n’avez pas à vous soucier des normes.

Le saviez-vous ?
Dans la salle de bain, votre ballon d’eau chaude électrique doit être installé à plus de 60cm de votre douche ou de votre baignoire (norme électrique 15-100).

Âge du chauffe-eau

Ce qui va vraiment vous intéresser, c’est l’ancienneté de votre ballon d’eau chaude. Généralement, un ballon a une durée de vie comprise entre 10 et 15 ans. Pour vérifier son âge, il suffit de regarder l’étiquette collée sur celui-ci. Repérez le « NO…0 » suivi d’une suite de chiffres. Les deux premiers correspondent à l’année de fabrication (ex : 13 = 2013), les deux suivants définissent la semaine de l’année (19 = semaine 19).

3. Facture d’énergie : quel est le meilleur choix de chauffe-eau ?

Chauffe-eau à gaz : l’efficacité

Avantages :
C’est l’un des modes de chauffage d’eau les plus utilisés. Il chauffe rapidement et efficacement votre logement. Il ne craint pas les pannes de courant. Certes, il coûte plus cher à l’achat qu’un chauffe-eau électrique mais le gaz reste moins cher que l’électricité sur le long-terme.

Inconvénients :
Il existe toujours un risque d’intoxication au gaz. Les ballons d’eau chaude au gaz sont limités à 50l. Un ballon d’eau chaude au gaz nécessite un entretien annuel. Enfin, niveau écologie, on a vu mieux.

Installation :
Vous devez avoir un raccord au gaz et une évacuation pour les gaz brûlés.

Chauffe-eau électrique : consommation maîtrisée

Avantages :
Si vous réglez correctement votre thermostat, vous pouvez facilement adapter votre consommation d’eau chaude et réduire votre facture d’électricité. Des ballons sont disponibles de 50 à plus de 300l ! Contrairement au gaz, votre ballon d’eau chaude électrique n’a pas besoin d’être entretenu régulièrement. Enfin, vous ne risquez pas d’intoxication.

Inconvénients :
Vous pouvez dire adieu à l’eau chaude si une coupure de courant s’invite. L’électricité a un coût plus élevé que le gaz.

Installation :
Un simple branchement au réseau électrique vous y donnera accès.

Chauffe-eau solaire : la douche du futur

Avantages :
Prenez un bain de soleil en optant pour le chauffe-eau solaire individuel (CESI). C’est de loin l’option la plus écologique car elle utilise une énergie renouvelable : le soleil.

Inconvénients :
L’installation et le coût à l’achat peuvent en rebuter certains mais les panneaux sont vite rentabilisés. Votre facture d’énergie va fondre comme neige au soleil…

Installation :
À poser dans votre jardin ou sur votre toiture. Évidemment, faites appel à un professionnel.

Le point sur les finances 
L’énergie solaire s’inscrivant dans les objectifs de la norme RT 2012, vous pouvez peut-être bénéficier d’aides financières pour l’installation de panneaux solaires chez vous. Renseignez-vous sur les démarches à suivre !

4. Cumulus : trouver le nombre de litres idéal

Je suis seul.e ! 👩‍⚕️

Étudiant, jeune travailleur(se) ou retraité(e), vous vivez seul(e) et vous n’avez besoin de personne ;). Ok, mais il vous faut tout de même un petit ballon d’eau chaude électrique, à gaz ou solaire pour que vous puissiez prendre votre bain sereinement. Une personne seule a besoin d’environ 50 litres d’eau par jour. Prenez donc au minimum un cumulus de 50l.

Nous vivons en couple 👫

Pour deux personnes, un chauffe-eau 100l est suffisant. Vous pouvez monter à 150 litres si vous avez souvent du monde chez vous.

Deux adultes et un enfant 👨‍👩‍👧

Une famille avec un enfant aura assez d’eau chaude avec un chauffe-eau 150l. Si vous avez déjà deux bouts de choux, vérifiez que votre ballon d’eau chaude fasse 200l au moins.

Famille nombreuse : 5 et + 👨‍👩‍👦‍👦

Devinette : papa fait la vaisselle, maman fait la lessive et les trois enfants jouent dans le bain… Qui va manquer d’eau chaude en premier ? Personne ! Ils ont prévu un chauffe-eau de 300l pour être tranquille toute l’année. Malin.

Maintenant que vous avez vérifié les points essentiels concernant le ballon d’eau chaude de votre nouveau logement, découvrez vos fenêtres aussi peuvent vous faire gagner en efficacité énergétique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑