Isolation : les points à vérifier avant d’emménager

Comment vérifier que son logement est bien isolé lorsqu’on n’y connaît rien ? Avant d’emménager dans un nouveau logement, voici notre check-list des indispensables à vérifier, pour éviter de vous geler les orteils cet hiver.

Pourquoi faut-il veiller à ce que son futur logement soit bien isolé ?

Tout d’abord, pour éviter les mauvaises surprises avant de signer votre bail ou d’acheter votre nouvelle maison. En fonction de votre constat, il faudra peut-être allouer un coût supplémentaire en matériel d’isolation et en main d’œuvre pour rénover votre nouveau chez vous.

Le saviez-vous ?

Si vous êtes locataire, les travaux de rénovation peuvent être pris totalement ou partiellement en charge par votre propriétaire. Dans ce cas, il suffit d’en discuter avec lui et de le stipuler dans le contrat.

Que dit la loi sur l’isolation ?

Depuis le 1er janvier 2013, l’isolation des logements français est régie par les normes RT2012 de la loi Grenelle. Plus exigeante que son ancêtre, la RT2005, elle a pour objectif de réduire les dépenses énergétiques des habitations. En conséquence, fini les « passoires thermiques », la consommation en énergie primaire des nouveaux bâtiments ne doit plus dépasser 50kWh/m2 par an. Concernant les bâtiments existants, les exigences sont moindres mais elles tendent de plus en plus vers ces nouvelles normes.

Au-delà du respect des lois en vigueur, l’isolation correcte des pièces de votre appartement ou de votre maison est indispensable pour votre confort et vos économies !

Les avantages d’une bonne isolation

  • Réduit votre facture énergétique
  • Maintient la chaleur en hiver
  • Maintient la fraîcheur en été
  • Réduit les nuisances sonores
  • Économise les ressources de notre belle planète

Améliorer son isolation sans trop dépenser, c’est possible aussi ! Retrouvez nos astuces dans l’article 4 techniques pour isoler son logement à moindre frais.

Isolation thermique : au chaud en hiver, au frais en été !

Pour ne pas vous transformer en bonhomme de neige en hiver ou passer l’été la tête dans le congélateur, vérifiez l’isolation de tout ce qui est en contact avec l’extérieur.

Isolation habitation : étapes par étapes

Isolation des murs :

Des murs mal isolés peuvent vous faire perdre jusqu’à 25% de chaleur ! (Source ADEME). Au moment de la visite, observez-les bien. S’ils sont très froids ou que vous notez la présence de condensation, c’est mauvais signe. Pour commencer, demandez au propriétaire si votre mur est en béton ou en placo..

Isolation du plafond :

S’il y a bien un endroit que vous devez vérifier avant tout, c’est le plafond. L’air chaud étant plus léger que l’air froid, il va monter. Une toiture mal isolée est une catastrophe sur le plan énergétique. Demandez si les combles ont été rénovés récemment et/ou si la toiture a été refaite.

Isolation des sols :

Un chauffage au sol est un réel avantage pour conserver la chaleur en hiver. Tout le monde n’a pas cette chance, alors renseignez-vous sur l’épaisseur de l’isolant présent sous vos pieds.

N’hésitez pas à demander au bailleur quels matériaux d’isolation ont été utilisés pour les murs, le plafond et le plancher (laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose etc.). Cette grille de l’organisme Parc Éco Habitat permet de comparer les capacités isolantes des matériaux les plus courants.

Isolation des fenêtres :

Avez-vous des fenêtres double vitrage ? Ou triple vitrage ? Si ce n’est pas le cas, il faudra sans doute prévoir de les changes. Le type de vitrage ne fait pas tout, la structure (PVC, aluminium ou bois) optimise aussi votre isolation. Le top du top, ce sont les fenêtres en aluminium équipées d’un système de rupteur de pont thermique.

Crédit d’impôts isolation :

Afin de vous aider à financer les travaux d’isolation dans votre habitat, l’État propose un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Vous pouvez bénéficier de 30% de réduction.

Étanchéité de l’air et ventilation

Transformez-vous en ninja : passez à côté des fenêtres et longez les portes pour repérer une éventuelle fuite d’air. Également, la présence de moisissures ou de condensation sur les murs peut révéler une mauvaise ventilation de la pièce. Une pièce mal ventilée n’est pas saine pour votre santé ni pour votre intérieur. Vérifiez donc que les pièces disposent de grilles d’aération ou de VMC.

Conseil : 

Demandez à voir les factures énergétiques  des anciens propriétaires, cela peut-être un bon indicateur. En effet, une consommation excessive est souvent due à une isolation médiocre.

Isolation acoustique : restez ami.e avec vos voisins

Vous entendez les bruits de la rue alors que les fenêtres sont fermées ? Vous pouvez aussi répéter mot pour mot la conversation de vos voisins ? N’hésitez pas à vous rendre plusieurs fois dans votre futur logement avant l’achat.  Ainsi, si votre unique visite à lieu à un moment ou vos voisins sont absents et que les rues sont calmes, vous ne pourrez pas constater le problème. Mieux vaut deux fois qu’une !

L’isolation thermique va de paire avec l’isolation acoustique. Ainsi, le fait d’utiliser un le bon composant isolant pour vos murs et des fenêtres à double vitrage vous évitera ce type de désagrément. Si votre bâtiment a été construit en béton, c’est déjà un premier signe d’une bonne insonorisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :