Emménagement : faut-il changer mes fenêtres ?

Vous emménagez bientôt et êtes soucieux de l’isolation de votre nouveau logement ? Tant mieux : une mauvaise fenêtre pourrait vous faire perdre jusqu’à 13% de la chaleur de votre logement. Voici nos conseils pour trouver la fenêtre parfaite.

Isolation thermique des fenêtres : mode d’emploi

Vous avez pensé à tout pour votre déménagement : les meubles, les livres, le chat… Mais avez-vous pensé à vérifier l’état des fenêtres ? Si votre nouveau logement est mal isolé, vous pouvez de suite ajouter quelques plaids dans vos cartons ! Avant de poser vos valises, vous devez effectuer quelques vérifications, le montant de votre facture d’électricité va dépendre de ces critères.

Les 6 commandements d’une bonne isolation fenêtre

1. Le simple vitrage, vous bannirez : optez minimum pour un double vitrage ! Le triple vitrage est encore mieux, tout dépend de votre budget.

2. Le matériau choisi, vous constaterez : est-ce une fenêtre en bois, en aluminium ou en PVC ?

3. L’épaisseur de la vitre, vous mesurerez : en général, le verre a une épaisseur comprise entre 4 et 6 mm. Vous l’aurez compris, plus c’est épais, plus vous restez au chaud (ou au frais).

4. L’espace entre les vitres, vous observerez : si l’épaisseur est importante, il faut aussi noter l’espace entre les vitrages. Deux verres de 4mm séparés par de l’air sont toujours plus isolants qu’un simple vitrage de 6mm. On voit souvent des mentions de type : « 4/12/4 » quand on cherche des fenêtres. Celle signifie que vos vitres font 4mm d’épaisseur et qu’elles sont séparées par 12 mm d’air (ou autre).

5. Le gaz utilisé, vous connaîtrez : quasiment à chaque fois, on trouve de l’air entre les vitres. Ce gaz est un très bon isolant. À noter qu’il existe aussi un gaz appelé « argon » qui est plus isolant que l’air. Son coefficient thermique est de 0,017 W/(m.K) et de 0,023 W/(m.K), mais ça, c’est du j-argon.

6. Le type de verre, vous demanderez : on trouve des verres feuilletés, des verres trempés, des verres armés, des verres teintés et même des verres anti-effraction !

Conseil Plüm 🤓:
N’hésitez pas à poser des questions au propriétaire pour savoir à quoi vous attendre. Un changement de fenêtres peu facilement coûter l’équivalent d’un billet d’avion aller-retour pour les Bahamas. Et franchement, cette destination est plus sympa que le Leroy Merlin d’à côté.

Quelles fenêtres choisir pour économiser de l’énergie ?

Nous n’avons pas tous le même budget à consacrer à des travaux de rénovation. Voici quelques pistes pour trouver la meilleure fenêtre en fonction de votre budget :

  • J’ai un budget limité mais je veux bien faire :

Optez pour une fenêtre en PVC à double vitrage. Même si votre budget est limité, ne faites pas l’erreur de mettre un simple vitrage uniquement, au risque de dépenser encore plus d’argent en énergie pour chauffer votre habitation.

Un coup de pouce financier ?
Des primes énergies existent pour vous aider. C’est le cas par exemple de l’éco prêt à taux zéro.

  • Je suis prêt.e à mettre un peu de budget :

Une fenêtre en alu ou en bois avec un double, voire un triple vitrage vous fera économiser sur votre facture d’énergie !

  • Je veux la fenêtre la plus isolante possible :

Pour une fenêtre isolante à 100%, choisissez une fenêtre en bois ou en aluminum muni de rupteurs de pont thermiques. Prenez à cela un triple vitrage avec lame argon et un espace entre les vitres de 4/16/4. Le must du must est encore d’ajouter à cela un vitrage à isolation renforcé (VIR), conçu pour une isolation thermique maximale.

Emménagement : comment isoler mes fenêtres sans les changer ?

Vous n’avez envie pas de changer tous vos vitrages pour le moment ? Pas de souci, il suffit d’être malin (et on sait que vous l’êtes 😉 ). Voici 2 solutions pour isoler une fenêtre sans la changer :

Calfeutrer une fenêtre avec un joint

Les joints d’isolation pour fenêtres s’avèrent être une bonne alternative si vos vitrages ne sont pas assez isolants. Vous pouvez acheter ce type de joints ainsi que le matériel pour les installer dans un magasin de bricolage. Vous choisissez alors entre un joint en mousse, en caoutchouc, en silicone ou métallique.

Survitrage : technique d’isolation économique

Comme son nom l’indique, le survitrage signifie que vous ajoutez un nouveau vitrage. Celui-ci vient s’ajouter à l’ancien pour créer un double ou un triple vitrage ! Néanmoins, n’allez pas croire que cette technique est aussi efficace qu’un véritable double vitrage, vous ne faites que limiter un peu les déperditions de chaleur.

Vous savez maintenant reconnaître une fenêtre énergivores et palier à ce problème ! Il est temps maintenant de choisir votre fournisseur d’énergie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑