4 techniques pour isoler sa maison à moindre frais

Lorsqu’on parle d’améliorer la qualité de l’isolation de son intérieur, on pense souvent à des travaux de rénovation énergétique qui peuvent être coûteux. S’ils sont souvent rentables sur la durée, il existe aussi des solutions à « petit budget » pour améliorer les performances énergétiques de votre logement.

1. Chauffez la pièce, pas les murs !

Si votre radiateur est fixé à un mur qui sépare votre logement de l’extérieur, beaucoup de chaleur risque d’être absorbée par vos murs plutôt que d’être renvoyée vers l’intérieur. Pour y remédier, il existe des panneaux réflecteurs à placer entre les murs et vos radiateurs. Disponibles dans la plupart des enseignes de bricolage pour un prix qui va de 15 à 60€ du m², ces matériaux thermoréflecteurs permettront de renvoyer la chaleur vers les la pièce. Un panneau réfléchissant derrière chacun de vos radiateurs, c’est 1% d’économie de chauffage par mètre carré de surface !

2. Adoptez une bonne stratégie de ventilation = isolation

Cela peut paraître paradoxal, mais les courants d’air qui circulent dans votre maison jouent un rôle capital sur son efficacité énergétique. En effet, un air confiné très chargé en humidité. Si celle-ci n’est pas correctement évacuée par un flux d’air qui circule de pièce en pièce,  elle va se condenser contre les parois froides et détériorer petit à petit vos matériaux isolants (joints, bétons, bois, etc.). De plus, un air sec est plus facile à chauffer qu’un air humide. Pour remédier à cela, détectez les flux d’air déjà présents dans votre logement et orientez-les en maintenant certaines portes ouvertes et d’autres fermées, de façon à ce qu’il circulent de pièce en pièce, d’une entrée vers une sortie.

Il est également conseillé pour un confort respiratoire d’ouvrir les fenêtres 5 à 15 minutes par jour, matin et soir (en coupant le chauffage).

3. Le double-vitrage « fait maison »

Il existe un « système D » lorsqu’on n’a pas la possibilité de remplacer toutes ses anciennes fenêtres par du double vitrage. On appelle ça un film de survitrage, disponible dans les magasins de bricolage, et coûte entre 15 et 25€ pour une bande 1m*5m environ. Transparent et thermorétractable dès qu’on l’applique sur les vitre intérieur à l’aide d’un sèche-cheveux, ces matériaux ont la capacité de créer un « vide isolant » très fin entre le film et le vitrage. Résultat: votre vitre ne sera plus froide côté intérieur. Ce système vous permettra aussi de limiter la condensation sur ses vitres.

4. Bénéficier des éco-prêts et crédits d’impôts

D’après une étude de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat), 75% des logements français ont une note énergétique comprise entre D et G. Fort de ce constat, l’État français a pris les devants en créant plusieurs aides comme le programme « Habiter mieux » ou le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) disponible jusqu’au 31 décembre 2018. Il n’est pas nécessaire d’être propriétaire pour en profiter et alloue jusqu’à 30% de taux de crédit d’impôt pour des travaux d’isolation thermique. L’ADEME propose à cet effet un guide pratique des aides disponibles en 2018.

La clé d’une isolation réussite à moindre frais, c’est de bien connaître son logement et par où s’échappe la chaleur,… du reste, de nombreux simulateurs comme le site de l’Anil (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) propose des simulateurs pour les montants des différentes aides dont vous pouvez bénéficier pour vos travaux.

© Crédit photo : Unsplash Creative Commons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :